13 février 2007

Les chemins de la providence

   Salle de réunion. Nouvelle tête.
– Bonjour.
– Bonjour.
   Deux petits fils qui passent et restent là, en suspens, dans l’attente que l’on en noue les bouts. Encore un peu de temps pour se revoir, pour se sentir, pour se sonder et les deux fils se touchent, se prennent par la bouche. Une heure, deux heures, un début d’après-midi. De fil en aiguille les voilà qui s’entortillent. Et puis, sans que rien ne se déchire, le chas laisse le fil s’enfuir, le nœud s’ouvrir et les deux bouts, chacun de leur côté, repartir.
   Il en faudra du temps ! Plus de vingt ans, et pas mal de vent pour qu’un jour l’un des deux fils, un peu trop libre, cherche à renouer ce lien qui semblait fort lointain.

Posté par horusline à 19:03 - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur Les chemins de la providence

    tentative

    comment faire pour parvenir à te joindre----je suis enfin équipée- tout arrive---- dans ce monde----mais je n'ai pas ton adresse imail- voici la mienne- bises-- maryse

    Posté par vieille amie, 28 décembre 2008 à 14:37 | | Répondre
Nouveau commentaire